Archive pour le mot-clef ‘saucisse’

Les Macaroni d’Annette

mardi 13 avril 2010

Je vous présente aujourd’hui mon plat préféré… le plat famillial que ma Grand-Mère Annette, nous cuisinait tout le temps ! Elle nous a quittée un mercredi d’avril, alors je lui rends hommage en partageant sa recette de pâtes aux boulettes de viandes et sauce tomate totalement renversante ! J’espère que vous vous régalerez autant que ma famille et moi le faisons !


1 heure 30


2 heures à feu doux


Pour 8 personnes :
– 1,5 kgs de viande de boeuf haché
– 1 botte de persil frais
– 8 à 10 gousses d’ail
– 4 oeufs
– 200 grs de gruyère rapé
– Chapelure
– 4 saucisses de Toulouse
– 1 boite de 880 grs de double concentré de tomates
– 5 morceaux de sucre
– Poivre, sel, huile d’olives
– Pâtes : des spagetthi ! y’a que ca de vrai !

Première étape : la préparation des Boulettes.
Prépare la persillage avec l’ail et le persil. N’oublie pas d’enlever le germe à l’intérieur de chaque gousse d’ail. (Voir photo 1 et photo 2 et photo 3)
Dans un saladier, ajouter les 1,5 kgs de viande haché (voir photo 4), ajouter la persilliade (voir photo 5), ajouter les 4 oeufs (voir photo 6), ajouter le gruyère rapé (voir photo 7), et ajouter environ 100 grs de chapelure (voir photo 8). commencer à mélanger le tout (avec vos petites mains!). Il faut que la préparation ne soit pas trop collante (les oeufs servent de liant, mais collent beaucoup), il faut donc rajouter de la chapelure (voir photo 9) si vous estimer que la préparation est trop « liquide » à cause de l’oeuf. Attention, ne pas trop en rajouter non plus, sinon vous n’arriverez pas à bien rouler les boulettes ! (voir photo 10)
Il faut maintenant rouler les boulettes. Prendre une petite quantité de la préparation dans la main, et rouler entre vos deux mains la boulette. Pour qu’elle se tienne mieux, il faut faire comme au baseball, on lance la boulette dans sa main pour la « tasser » un peu et qu’elle se tienne mieux, faites le 4-5 fois par boulette, et rouler la encore un peu, qu’elle ne soit pas ronde, mais un peu aplati (et oui c’est toute une technique!). Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la préparation (environ 45 à 50 boulettes) (voir photo 11)

Dans une grande poèle (ou deux, pour tout cuire en même temps), mettre une bonne quantité d’huile d’olive (voir photo 12) et la faire chauffer. Faites revenir les boulettes 5 minutes de chaque côté pour les faire dorer. On fait juste dorer les boulettes, on ne les cuit pas, elles cuiront directement dans la sauce :) (voir photo 13 et photo 14). Mettre de côté les boulettes dans un plat.

Deuxième étape : la préparation de la Sauce Tomate.
Dans une très très grande cocotte, mettre une bonne quantité d’huile d’olive et la faire chauffer. Piquer les 4 saucisses de Toulouse de chaque côté et les faire revenir 5 minutes de chaque côté dans l’huile d’olive (voir photo 15 et photo 16). Retirer les saucisses de la cocotte et les mettre de côté avec les boulettes (voir photo 17)
Rajouter de nouveau un peu d’huile d’olive et ajouter tout le double concentré de tomate (voir photo 18 et photo 19) et faite le revenir 2 minutes dans l’huile d’olive en remuant. Ajouter de l’eau (3/4 du pot de concentré), et remuer tranquillement pour lisser la sauce (voir photo 20 et photo 21). Répéter l’opération avec encore de l’eau (3/4 du pot). Ajoutez ensuite les 5 morceaux de sucre (pour adoucir le concentré ! :p) et laisser mijoter quelques minutes pour que la sauce s’épaississe bien (voir photo 22).
C’est l’heure de faire mijoter le plat, ajouter toutes les boulettes et les 4 saucisses de Toulouse dans la cocotte (voir photo 23 et photo 24), recouvrer bien les boulettes de sauce et laisser mijoter 2 heures à feu doux. Il faut surveiller la cuisson et desfois, si vous le juger nécessaire, n’hésiter pas à rajouter un peu d’eau pour ralonger la sauce si elle s’épaissit trop. Après, c’est à vous de juger, mais il ne faut pas qu’elle soit trop liquide :)
C’est l’heure de servir !!! Faites cuire vos spagetthi et faites de nouveau mijoter votre sauce et vos boulettes au moins 20 à 30 minutes. Servez bien chaud, avec du gruyère rapé ou du parmesan fraichement rapé par vos soins ! (voir photo 25 et photo 26).


Cette recette est assez longue à réaliser, il faut donc avoir du temps devant soit et la préparer en avance, en général je les prépare la veille de les servir, ou alors le matin pour les manger le soir ! L’astuce c’est plus ca mijote, plus on le réchauffe plusieurs fois, et meilleur c’est !

Voici les photos par étapes de la recette :

Rendez-vous sur Hellocoton !